02 septembre 2008

Rentrée des classes

C'était un vrai temps de rentrée des classes.

Le ciel était gris, il pluviottait. Avec mes filles, je faisais partie de l'escorte de notre filleul Théo pour son premier jour d'école primaire.
Demain, ma lycéenne rentrera en terminale. Déjà.

Le temps passe vite, tout s'espace.

A la librairie , j'ai trouvé Maryline fidèle au poste, toujours plus matinale que moi, ayant déjà préparé le café. Quelques clients amis étaient déjà là.

Le quartier est un village. On se parle. Nos clients sont tristes de voir le caviste Philippe Des Caves Saint-Martin fermé avec bail à céder sur sa vitrine. Pourquoi le poissonnier n'a t-il pas ouvert samedi? Les commerces peinent à se maintenir. Le futur laboratoire d'analyses médicales sur le faubourg a reçu sa nouvelle façade. Réactions. 
Où trouve t-on la meilleure baguette actuellement? Action.

Nous avons réceptionné tellement de cartons aujourd'hui que nous ne pouvions plus circuler. La rentrée littéraire est enfin présente chez nous. Comme chaque année, nous avons eu des couacs, quelques offices livrés mi-août sont repartis chez les  éditeurs. 

L'illustratrice Iris De Mouÿ est passée. Elle viendra vendredi 10 octobre dédicacer ses albums pour Lire en fête. Son dernier album La maison d'Honoré, éd. Naïve est très réussi.

Vendu 200 exemplaires de Fais jaillir la vie , à la paroisse Saint-Joseph.
Deuxième meilleure vente: Le sens de la vie, de Titeuf, éd. Glénat.
Ah cette vie!
Les accommodements raisonnables Jean-Paul Dubois, éditions de l'Olivier entame une belle carrière ainsi que Syngué sabour d'Atiq Rahimi, éd. P.O.L .
Le roman le plus feuilleté dans la librairie est celui de Christine Angot, Le Marché des amants, éd. du Seuil. Les clients recherchent  certains passages .

Maryline conseille  Zone de Mathias Enard et La Porte des Enfers de Laurent Gaudé les deux chez Actes Sud.
Hélàs, nous n'avons pas lu tous les services de presse que les éditeurs nous ont envoyés et ils nous ont gâtées cette année. Si nous avons lu un livre par maison d'édition, c'est déjà bien. 

Signe que je prends de la bouteille, je me suis autorisée à lire un livre qui ne fait pas partie de la rentrée littéraire. J'ai donc lu Les déferlantes de Claudie Gallay, éd. du Rouergue, paru en février 2008.
Comme je m'y attendais, ce roman m'a charmée. Cuné, l'as-tu lu?

Le prix Laurent Bonelli a été attribué à Jean-Baptiste Del Amo pour son roman Une éducation libertine, éd.Gallimard.

Bonne rentrée les jeunes!
Les autres aussi...









6 commentaires:

valentine a dit…

bonne rentree helenou et moi aussi

Anonyme a dit…

attention a trop prendre de la bouteille vous pourriez etre pompette

Anonyme a dit…

attention a trop prendre de la bouteille vous risquez d'etre pompette

Cuné a dit…

(A peine la moitié Corinne, je n'ai pas accroché, oups....)

Mais mes copines bloggeuses l'ont plébiscité (Laure, Clarabel, Cathulu...)

Par contre là tout de suite je suis dans "Un brilannt avenir" de Catherine Cusset (Gallimard) et je le trouve vraiment très réussi !

géraldine-de-Lyon a dit…

Joyeuse rentrée, chères litotes!
Si je peux me permettre un avis (un conseil) sur la rentrée littéraire : "la Reconstruction" de Eugène Green chez Actes Sud - un livre d'une beauté, d'une délicatesse, d'une profondeur... Un bijou.
Bonne semaine, et bon courage pour affronter les éléments déchaînés!
G

Elise a dit…

Un de mes petits bonheurs chaque semaine est de lire vos billets. Hélas, je ne vis pas dans votre quartier et je rêve de trouver dans le mien une librairie telle que la votre. Merci de partager avec tous vos coups de gueule, vos joies et surtout ce petit brin d'humour.