19 juillet 2008

Samedi

Panne d'oreiller ce matin. J'ai ouvert un peu en retard ce qui est assez rare. Tout au long de l'année, nous respectons scrupuleusement les horaires d'ouverture et, par bonheur, Maryline est matinale, contrairement à moi.

Madame C. qui travaille à la poste et nous approvisionne en gadgets, m'a offert deux stylos avec pschitt senteur bonbon à la fraise au bout pour parfumer les lettres d'amour.
Je vais m'en servir pour demander à Hachette de bien vouloir porter à notre crédit les retours qu'ils n'ont jamais reçus. Nous avons des échanges de courrier torrides. Peut-être qu'une énième lettre, parfumée cette fois-ci et signée avec des petits coeurs, pourrait émouvoir le service contentieux.

Beaucoup de clients viennent à la librairie en nous demandant si nous avons reçu "leur livre".
Hélàs, il nous est impossible de nous rappeler quel livre a commandé chaque client mais ils ne peuvent pas l'imaginer.
Aujourd'hui, un client m'a dit : -"Rappelle-toi".
Comme mes sourcils devaient manifester mon étonnement, il a ajouté avec un sourire moqueur,
"... de François Reynaert, éd. Nil."
-"Ahhhh bon, oui, nous l'avons reçu."

Comme nous n'avons pas grand monde, j'écoute de la musique ou la radio. Je me sens comme dans un cocon. En l'absence de mes enfants, la librairie est mon autre maison. La chanson hallelujah de Léonard Cohen m'a mise en joie.

Maryline étant en vacances, les clients attendent parfois un peu à la caisse. Cette attente a du bon, souvent un autre livre est choisi pendant ces quelques minutes...Je ne devrais pas vous le dire.

Ce matin Pierre Ménard, le poète auteur chez Le Quartanier, qui m'a installé le blog est venu me donner quelques conseils. Mais Etienne Liebig , auteur à La Musardine, est entré avec C. puis monsieur R, et monsieur V. Cécile était là. Bref, la librairie s'est transformée en café de bonne humeur.

C'est ce qu'aime monsieur M. dans notre librairie, parce" qu'on y cause, on y discute". Pourtant parfois les discussions peuvent être houleuses; je l'ai rabroué une fois, nous n'avons absolument pas les mêmes opinions politiques, il m'énervait.
Il ne m'en veut plus, je sais qu'il me juge bien niaise dans ce domaine. Moi, je le trouve bien naïf. Nous sommes quittes.
Mais j'ai compris la leçon, je ne parle plus politique avec les clients. C'est à perdre la moitié de sa clientèle!

Pressée d'aller déjeuner avec cousin Eric, j'ai oublié de fermer la porte donnant sur la courette. Quelle tête de litote!
Si Maryline était là, elle me taperait sur les doigts.

Mon cousin m'a aidé à faire des cartons de retour. On a bien avancé. Il a aussi dédicacé plusieurs exemplaires de son livre Le Cabinet des curiosités médicales, Eric Bouhier, éd. Le Passage.
J'ai retrouvé mon cousin d'enfance et son humour de garçon lorsqu'il a dit que le Dictionnaire du pet de Christian Deflandre, éd. Horay sentait bon. Soudain, nous étions à Noirmoutier en train de rigoler de n'importe quoi.

La librairie se vide peu à peu. C'est une curieuse période, je ne commande presque plus rien. Il faut néanmoins avoir un minimum de stock de livres à emporter en vacances.

Comateuse sur mon canapé, j'ai lu ce soir trois bandes dessinées et bu trois verres de Pineau des Charentes. J'ai trouvé pas mal du tout La femme accident, de Grenson et Lapiere, éd.Aire Libre et beaucoup aimé Rosalie Blum, Tome II, de Camille Jourdy, éd. Actes Sud BD.

6 commentaires:

ELOU a dit…

Le tome II de Camille Jourdy est sorti? Chouette alors!! J'aime beaucoup son trait trembloté, son goût du détail.

Géraldine-de-Lyon a dit…

...et en plus vous aimez le Pineau des Charentes! Corinne, je vous le dis tout net : vous êtes ma libraire parisienne préférée...!!!!
(au tout début du début... j'étais en Charente Maritime - quand j'étais petite, quoi) - et le Pineau est le seul apéritif que je boive avec plaisir... J'y ai converti un certain nombre de Lyonnais, maintenant! (et je suis très fière de moi)
à très bientôt (le 31)!
G

Pascal a dit…

Hallelujah de Léonard Cohen ! Surtout dans la version de Jeff Buckley c'est magique ! Côté littérature ça me ranvois forcément aux nouvelles, concision, émotion, maîtrise, beauté (même noire)... S'il y a quelques instants de calme chez les litotes cette semaines, jetez une oreille sur You Tube en cherchant "Jeff Buckley-Hallelujah", vous ne serez pas déçue. Avec ça, même les travaux sont supportables.
Bonne semaine

Anonyme a dit…

Pineau de chez Castro? Il faudra que j'aille y faire un tour un de ces 4...

gilda a dit…

Billet doux et joyeux, grand remède au sale blues du dimanche soir (hé oui tout le monde n'est pas vacancier tout au long de l'été).
Je me dis que décidément il faudrait que je passe un de ces 4.

Anonyme a dit…

Pas de nouvelles quand la librairie est fermée?
Il serait temps de s'occuper des lecteurs belges!!!