19 juin 2008

Soirée Hélène Bessette au Comptoir des mots

Aujourd'hui, j'ai reçu un mail à la librairie d'un ancien ami étudiant suisse que je n'ai pas revu depuis 28 ans. M'avait-il retrouvé grâce au blog?
J'en saurai plus bientôt peut-être...
Mais ce qui est amusant dans cette histoire , c'est que nous avions l'intention d'aller ce soir à la soirée Hélène Bessette à la librairie Le Comptoir des mots, dans le XXème à l'occasion de la parution de Suite suisse, collection Laureli, éd. Léo Scheer.

Suite suisse...

Hélàs, pendant ce temps, Philippe, librairie Le livre écarlate dans le XIVème, fêtait les deux ans de sa librairie. Nous aurions aimé être près de lui aussi.
Pfft, il faudrait pouvoir se couper en deux parfois.
Philippe, j'espère que tu ne nous en voudras pas...


La librairie Le Comptoir des mots avec Maryline et un de nos clients amis qui est venu avec nous.

Nathalie, la libraire présentant la soirée.


Au centre, Michèle Lesbre qui cite Hélène Bessette dans son dernier roman Le Canapé rouge, éd. Sabine Wespieser nous a parlé de l'écriture de Bessette et de celle de Danielle Collobert, dont les oeuvres complètes ont été publiées aux éditions P.O.L .
Mais qui connaît ces deux écrivains? Qui les lit?
Qui les vend?
Trouve-t-on leurs livres en bibliothèque?

A sa droite, Julien Doussinault qui sortira une biographie d'Hélène Bessette en octobre prochain.


Robert Cantarella, metteur en scène et réalisateur qui codirigera le 104 rue d'Aubervilliers qui a écrit la postface de Suite suisse.

Laure Limongi, l'éditrice d'Hélène Bessette chez Léo Scheer qui nous a raconté comment elle avait découvert cet écrivain.
Voici quelques années, Laure déjeunait avec une amie peu frileuse en terrasse malgré un temps frisquet. Alors qu'elle racontait à son amie qu'elle connaissait quelqu'un qui habitait dans l'immeuble au dessus du restaurant, elle a vu un livre tomber dans son assiette, suspendu par un fil de canne à pêche. Le titre du livre était N'avez-vous pas froid, d'Hélène Bessette, l'ami blagueur était Claude Royet-Journoud.

Dans la librairie, l'un des fils d'Hélène Bessette était présent avec un badge "Lisez Hélène Bessette", la célèbre phrase de Marguerite Duras. C'était passionnant de l'écouter parler de sa mère, des valises pleine de lettres, de manuscrits...Il existe encore des manuscrits inédits de cette incroyable écrivain, auteur(e) de 13 romans et une pièce de théâtre, trop en avance sur son temps, avec un caractère très affirmé (= de cochon), qui est tombé dans l'oubli après avoir été publié par Raymond Queneau chez Gallimard.

Lisons Hélène Bessette!
LNB7...LNB7...LNB7...LNB7...LNB7...LNB7...LNB7...LNB7...LNB7...LNB7...LNB7...LNB7...

4 commentaires:

F a dit…

renvoyé en lien sur le Face Book de Laure (Cantarella, faut pas encore lui demander ça) - et le petit magnéto en même temps que l'appareil photo ?
c'est toujours impressionnant votre capacité et votre énergie dans l'écoute des autres...

litote en tête a dit…

Merci François.
A mon tour de vous renvoyer le compliment. C'est vous qui êtes incroyable dans la capacité et l'énergie de la lecture des autres!
Vous êtes d'une réactivité, d'une curiosité pour l'écrit , les nouvelles technologies, les idées, la moindre proposition (ou préposition)est pour vous un lien de coordination. Vous avez compensé votre myopie par une vision différente du monde d'une acuité extrême et vous êtes un honnête homme. C'est moi qui vous admire!
(On va encore me taxer de naïveté...)

J'ai acheté un petit magnéto micro mais ce n'est pas idéal et de toute façon, je ne sais pas m'en servir.
Il me faudrait un conseiller es-matériel, un formateur soft, doux et patient pour ce hard et ma tête de litote , pour le blog et autres écrans magiques...
Je me sens très vieille dame face aux nouvelles technologies...et là, je n'ai ni l'énergie ni la capacité...
En plus, cata, mon vieux PC vient de rendre l'âme.

Laure L a dit…

Merci pour ce beau reportage !
À bientôt,

Laure

jd a dit…

LNB7!!!
encore merci d'être venues, et à très vite l'occasion de vous revoir.
amitié