07 mai 2008

Fait trop beau ...On se relâche.

13h30 : Le client devant moi agite ses pièces dans sa poche. Ca fait gling gling au fond de sa poche. Ca m'agace.

Pause cigarette.

13h40: Un client manipule sans aucune précaution le roman de Don DeLillo, L'homme qui tombe, éd. Actes Sud. Ouf, il l'achète. Il sort de la poche de son jean très moulant une boulette de papier. Ô surprise, c'est un billet de 20 euros. Ca me fait rire.

14h: Un ouvrier démolit le mur d'en face où étaient collées des affiches...Il cogne sur la tête de Gaspard Delanoë qui se présentait aux municipales.
C'est dommage.

Pause déjeuner.

15h 30: Une cliente trouve le roman Sous les vents de Neptune, de Fred Vargas trop cher en poche collection J'ai lu (7,60 euros).
Ca se comprend.

15h40 : Arnaud, notre représentant Sodis entre tout bronzé.
Ca lui va bien.

Pause café.

16h: Ma fille aînée trouve que ma jupe lui fait penser à Falbala. Qu'est-ce qu'elle a ma jupe?

Pause goûter.

17h 10: Je salue d'un grand bonjour tonitruant un client charmant qu'on ne voit pas assez à mon goût:
-" Tiens bonjour, on ne vous voit plus!"
-"J'ai renoncé à lire", nous a t-il répondu.
Ca alors!


Demain, journée entière de pause.
Ca c'est chouette!

2 commentaires:

gilda a dit…

"J'ai renoncé à lire", euh il l'a dit , j'espère, au second degré ?
(sinon c'est si triste)

Flora a dit…

curieux car quand on renonce à lire, on ne vient pas dans une librairie... donc oui cela doit être du second degré...