17 juin 2007

Bonne fête à tous les papas

Quelques photos souvenirs prises par la stagiaire...



Dans la librairie, nous vendons des livres...de nombreux livres forts intéressants...

Un jour, une cliente est entrée en nous demandant où elle pourrait trouver une librairie...
Peut-être que les livres ne sont pas assez visibles?



















Notre souriant livreur. Chaque jour, il apparait chargé de cartons de livres.
Métier pas facile: toujours à courir, se garer alors qu'il n'y a pas de place de livraison, trouver les bons cartons pour chaque librairie, les porter sans se casser le dos...













Un outil de travail très important dans le fonctionnement d'une librairie. Indispensable pour organiser des cafés littéraires à l'improviste.
La machine à café est en train de rendre l'âme.
















Petit panel de nos fidèles clients et amis qui viennent dire un petit bonjour aux libraires...
Claude, Isabelle, Stéphane, Caroline, Laurent, Sandrine....................
















La stagiaire entourée des deux belles fées de la librairie Litote en tête.
Nous avons encore été gâtées: une rose chacune offerte par un client et ami.








Laurent, le fournisseur officiel de cerises de la librairie.
Eric, l'écrivain officiel. Un amoureux de la curiosité.
"Pour vivre heureux, soyons curieux!"
Jean-Claude, le photographe officiel lors du petit pot de départ. Notre indic' sur l'actualité cinématographique.





Voilà, j'ai fini mon stage... Ce petit billet est mon dernier.
Mardi, cela va me faire drôle de ne pas prendre le chemin de la librairie.
Bonne continuation à tous.




















5 commentaires:

Agnès a dit…

Bonne continuation à vous aussi Stéphanie!
Pourquoi ne pas ouvrir votre propre blog (de lecture par ex....) pour que nous puissions continuer à vous lire?

Matteo a dit…

Mais... tout n'est pas fini !... tu reviendras chaque samedi..
Bon courage à toutes les trois.

A bientôt

Matteo...
le jeune éditeur en devenir qui prend sa première RTT pour écrire son mémoire.

FB a dit…

en tant que blogueur au cuir tanné par l'ancienneté, essayant de suivre la vie de ce qui concerne le livre sur le Net, je voulais dire à Stéphanie que bravo pour la prise d'écriture (bon, d'accord, c'était pas la peine de rajouter des "SNIF" ou autres du genre), la pertinence de la vision, les petits clins d'oeil et ce vrai amour de la lecture - j'espère que tu reviendras vite sur Internet, même si c'est depuis d'autres routes et aventures !

ChefBiscuit a dit…

Bon courage pour la suite. Je serais dans le même cas que toi dans deux mois et j'imagine que ça va me faire drôle de quitter la librairie où je suis en stage. En tout cas, ce fut un plaisir de te lire.
bonne continuation

Anonyme a dit…

Voilà qui n'a rien à voir avec le sujet, mais je ne sais pas où passer cette info trouvée sur le site "au bord du noir" http://abdn.free.fr/FRANCAIS/SOMMAIRE/jeu_cadre_so-m.htm
et qui me paraît intéressante à faire circuler...

QUAND LA PUISSANTE OPUS DEI S'ATTAQUE À UNE PETITE MAISON D'ÉDITION


LES PROTAGONISTES
Créée en 1928 en Espagne à l'initiative de José Maria Escriva de Balaguer,prêtre catholique canonisé en 2002 par Jean-Paul II, l'OPUS DEI, prélature de l'Eglise catholique, est une organisation puissante, présente dans le monde entier.
Maison d'édition fondée en janvier 2006, APRES LA LUNE est une modeste SARL dont le gérant/directeur est l'écrivain Jean-Jacques Reboux.

LES FAITS
18 mars 2007. Parution en librairie de Camino 999, roman de Catherine Fradier,publié dans la collection de polars "Lunes Blafardes". C'est une fiction.
31 mai 2007. L'Opus Dei, représentée par son avocat Alexandre Varaut, intente un procès à l'éditeur du livre, Jean-Jacques Reboux, en qualité d'auteur principal,et son auteur, Catherine Fradier, en qualité de complice, pour diffamation à l'encontre de l'Opus Dei, et réclame 30.000 EUR de dommages et intérêts, 5.000 EUR au titre de l'article 700 du Nouveau Code Pénal, ainsi que la publication à ses frais d'un communiqué, dans un journal choisi par le plaignant, dans la limite de 15.000 EUR.

QUE NOUS REPROCHE-T-ON ?
On nous reproche de faire référence dans le titre, Camino 999, à l'uvre de José-Maria Escriva El Camino, composée de 999 maximes spirituelles. On nous reproche de porter atteinte à l'honneur et à la considération de la Prélature de l'Opus Dei.
On nous reproche de mêler étroitement la fiction et la réalité, le vrai et le faux, sans avertir le lecteur sur la distance qu'il conviendrait de prendre quant aux faits énoncés et sans jamais l'inviter à faire la différence entre fiction et réalité.
Dans son assignation, l'avocat de l'Opus Dei cite un arrêt de la Cour de Cassation du 27 novembre 2001 considérant comme diffamatoire un roman de Mathieu Lindon présentant Jean-Marie Le Pen comme le chef d'une bande de tueurs, alors qu'il est clairement énoncé dans Camino 999 (ainsi que le relève d'ailleurs l'assignation) que le personnage principal du roman, instigateur de meurtres, est un personnage de fiction.


LE LIVRE
http://apreslalune.free.fr/LuneFradier2.html

LE TEXTE DE L'ASSIGNATION
http://apreslalune.free.fr/ftp/opusvscamino12p.pdf-


LES CONSÉQUENCES
Avec ce type d'assignation, c'est la liberté d'expression et de création littéraire qui est mise en danger. Cette menace pourrait concerner demain, si elle faisait jurisprudence, tous les écrivains.
Dans un second lieu, c'est l'existence même d'une maison d'édition qui est menacée, car si nous pensons avoir de bonnes chances de gagner notre procès, il nous faut engager des frais d'avocat pour assurer convenablement notre défense.
Face à une organisation puissante et argentée, une petite maison d'édition victime d'une censure économique lutte pour sa survie.
C'est pourquoi nous avons décidé de faire appel à la solidarité de tous en lançant une souscription nationale de soutien.
Toute personne désireuse de nous aider, indépendamment de ses convictions politiques et confessionnelles, peut envoyer un chèque à l'ordre de APRES LA LUNE
CAMINO)
à l'adresse suivante:
Editions Après la Lune
Souscription CAMINO
26 rue Pétrelle
75009 Paris

Par avance, un grand merci à tous.
Merci de faire circuler l'information auprès de vos
amis, libraires, bibliothèques etc.

Catherine Fradier et Jean-Jacques Reboux