11 mai 2007

Le calme avant la tempête?

Quelle journée éprouvante! Comme tout bon étudiant qui se respecte, j'ai des examens pour valider mon année d'études. Aujourd'hui, je passais un oral. Quel stress de devoir prendre la parole devant un jury attentif. La peur du trou noir, les mains qui tremblent lors de la première minute et l'impression que tout ce qu'on dit est totalement hors propos. Tout s'est bien passé. Ouf!
Le but de l'oral était de présenter le projet que nous avons réalisé, ma coéquipière, Donatella, et moi tout au long de l'année. Ce projet était de créer une librairie, de façon fictive. Penser au nom jusqu'au marque-page, en passant par l'assortiment. Notre bébé s'appelle Croc-Livres ("le crocodile qui donne envie de dévorer les livres", le symbole est un petit crocodile tout mignon). Peut-être que dans quelques années nous vous accueillerons dans notre librairie spécialisée pour la jeunesse...

Une fois l'oral fini et la pression vite oubliée, je me suis rendue à la librairie pour une courte journée de travail (heure d'arrivée 16h30). La librairie était calme. Apparemment, c'est une tendance globale aux librairies. C'est peut-être le contexte qui veut ça: les élections et les jours fériés. Le calme avant la tempête? Avant les passages de clients qui viennent acheter leurs livres pour les savourer au bord de la mer, en train de lézarder au soleil et un cocktail à portée de main.

Nous avons eu la visite d'une fidèle lectrice du blog. Elle n'était jamais venue. Nos petites anecdotes lui ont donné envie de connaître cet endroit. J'ai eu le plaisir de parler de ma formation et de mon expérience de travail à la librairie avec elle.

Nous avons perdu un carton: "il a disparu au coin de la rue et on ne l'a pas encore revu"*...En fait, un carton d'une autre librairie nous a été livré à la place. Cela arrive parfois. Le livreur travaille pour plusieurs librairies. Il y a tant de cartons qu'une erreur est possible. Cette confusion nous a permis de connaître une nouvelle librairie. En attendant de retrouver notre carton...

* référence à une chanson des années 80 dont le titre et l'interprète ont été oubliés.


Météo:
- Une petite ondée matinale avec quelques nuages: La théorie des nuages de Stéphane Audeguy.
- Accompagnée par un vent de rébellion: V pour Vendetta de Alan Moore.
- Un anticyclone apportera l'humour l'après-midi: Wilt, tome 1, de Tom Sharpe.


La stagiaire aux yeux verts.

2 commentaires:

Esther a dit…

je croise les doigts pour ton oral.
Ce doit être le bonheur de faire un stage à la librairie Litote. Rien de mieux pour apprendre les ficelles du métier.

Esther a dit…

je croise les doigts pour ton oral.
Ce doit être le bonheur de faire un stage à la librairie Litote. Rien de mieux pour apprendre les ficelles du métier.