24 avril 2007

Emission de RADIO et CONTROLE URSSAF...

...en ce moment dans la librairie, un contrôle URSSAF et l'enregistrement d'une émission de radio.Il est 14 heures.

La librairie est calme.J'ai fermé la porte.Malgré la lumière allumée, aucuns clients n'essayent d'entrer comme s'ils comprenaient que ce n'était pas le moment.

J'ai un peu la pétoche.

Eric Yung , rédacteur en chef pour France Bleu et/ou France Info, je n'ai pas bien compris, pose des questions à Eric BOUHIER, mon cousin, à l'occasion de la parution de son livre Le cabinet des curiosités médicales.
Ils sont installés dans le coin enfant pendant que notre comptable et la contrôleuse, jolie comme tout au passage, sont au sous-sol.

Ces derniers sont sages et calmes.J'entends des pages qu'on tourne.Elle feuillette le grand livre.Au fait, pourquoi ce nom de grand livre ?
Paradoxe, pourquoi ce grand livre inquiète -t-il une petite libraire?
Notre comptable a une voix sereine .Je suis moins angoissée que ce matin où il me demandait de retrouver tel papier au cas où...Mais pourquoi donc les papiers disparaissent-ils lorsqu'on les cherche?La semaine dernière, je l'avais vu ce fichu contrat.J'ai dû le classer mais trop bien, je l'ai enfoui, enseveli.
Notre SARL a 8 ans d'exercice. Vous verriez les archives dans le sous-sol, c'est impressionnant!
Est-ce de bonne augure ce calme dans le sous-sol?

Timidement, j'ai tenté une descente.
-"Voulez-vous un petit café?"
-"Non merci", ont-ils répondu en coeur.

Bien , en attendant, je rédige le blog.

Du côté des hommes de radio, je n'essaye pas.Je ne peux pas les interrompre.J'entends mon cousin faire remarquer que l'auditeur va avoir l'impression que son livre ne traite que des anecdoctes, histoires ou pathologies en dessous de la ceinture...

Le contrôle est fini.Tout va bien. On va même nous rembourser une centaine d'euros! Incroyable et OUF! Merci monsieur G. comptable du cabinet GN pour votre présence ,votre bon travail et votre gentillesse.

L'émission de radio se termine aussi.
Eric signe un livre pour cet autre Eric .
Je me demande ce qu'il a écrit comme dédicace.

J'ai faim.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Riri,
je suis un peu étonné, et au fond ravi, que beaucoup me disent avoir ri avec ce bouquin. J'ai essayé de mélanger des informations médicales très rigoureuses avec un ton léger mais je n'avais pas conscience de la drôlerie de certaines de ces informations. En revanche, je ne suis pas surpris que le "en dessous de la ceinture" soit croustillant. Eric Yung découvrait l'article où je parle de "l'art de péter", cette réédition d'un livre savoureux paru au XVIIIe siècle. J'aurais dû lui dire, qu'au fond tout ça faisait bon ménage avec un "cabinet", même de curiosités !!
Je n'ai que ce que je mérite et je ne m'en plains pas.
à demain pour la fiesta (et vive les contrôles URSAFF)
bise
le cousin

Lili a dit…

Trois petites questions pour mes libraires préférées:
Connaissez-vous le bouquin de Michèle Desbordes sur Hölderlin?
Je fais mon mémoire sur l'exil palestinien sur la base d'un portrait croisé entre Mahmoud Darwich et Edward Saïd, pourriez-vous m'indiquez des bouquins sur l'exil, ce qui vous vient à l'esprit comme roman notamment?
Et troisième question, je ne sais pas quoi faire de mes mots, j'aimerais qu'on me dise ce que cela vaut, à qui dois-je m'adresser pour oser faire lire ce que j'écris?
Merci beaucoup.
Lili, heureuse que le contrôle de l'URSAFF se soit bien passé! L'été arrive au Liban, on en salive d'avance. Je vous envoie du soleil.

litote en tête a dit…

Lili, nous répondons non à votre première question.
A la deuxième, des titres et des noms nous viennent en vrac comme Nord Perdu , un essai de Nancy Huston, Lettres françaises , N. Huston et Leila Seibbar sorti jadis en J'ai Lu,Le livre des questions d'Edmond Jabès, l'auteur Jean Metellus me dit-on sur la droite est à regarder...,Desperado de Laurent Gaudé,Les émigrants, de Sebald, Géographie des origines d'Annie Cohen...avec l'émission de samedi dernier sur France-Culture "Carnets nomades", émission présentée par Colette Fellous, 20h que vous pouvez peut-être réécouter...Vous entendrez alors la belle voix d'Annie Cohen au sens propre et au figuré.
On continue de réfléchir et d'interroger nos amis/clients.
Quant-à votre troisième question, il faudrait que vous arriviez à situer vos écrits, à les imaginer dans une collection que vous connaissez, chez un éditeur dont vous suivez les parutions...et réfléchir à la réception de votre manuscrit à leur comité de lecture.Serait-il publiable par ce dernier s'il appréciait sa teneur ou complètement hors de sa ligne éditoriale?
Ensuite, il faut envoyer par la poste ou faire jouer les relations (mais ça ne suffit pas.)
N'hésitez- pas à envoyer.

Mon cousin choux,
Je t'embrasse bien fort.A tout-à-l'heure!

Lili a dit…

Grand merci pour votre réponse.
Grand plaisir de tout lire, de vous lire. Je vais essayer de fouiner à Beyrouth pour regarder à quoi ressemble toutes vos bonnes idées. Le week-end sera studieux!

Lili d'un Liban agité.