27 mars 2007

Salon du livre

J'ai commencé la visite par la présentation de la nouvelle collection Déplacements au Seuil.
Bernard Comment nous a expliqué que Fiction et Cie était une collection âgée ( 33 ans) et qu'elle ne pouvait pas offrir une visibilité dont les jeunes auteurs ont besoin. Avec Laure Adler, ils ont pensé qu'il fallait donc un nouveau lieu pour accueillir les écritures nouvelles, comme un "ouvroir", un territoire potentiel d'accueil parce que le roman n'arrive pas à contenir tous les moyens d'expression.La production de l'inattendu est aussi une mission de l'édition.
Pensez à cette terrible phrase pour un écrivain débouté, a-t-il ajouté: "Ca ne rentre pas dans nos collections".
Cette collection ne doit pas être antinomique avec le commerce. C'est une forme d'autorésistance face aux menaces de restriction de notre curiosité.

Ils ont proposé à François Bon de diriger cette collection.Après avoir hésité , parce qu'il n'arrivait plus à lire de romans peut-être, il a heureusement accepté.
Le titre de la collection "Déplacements "est une référence à l'oeuvre d'Henri Michaux, Déplacements, dégagements."Toute littérature est assaut contre les frontières" écrivait-il.François Bon a évoqué les années 70 où la littérature était vivante où il y avait des tas de revues.Il semblait nostalgique de cette époque.
Une phrase prononcée par François Bon fait son p'tit bout de chemin dans ma petite tête de libraire attachée surtout au roman:"il faut se déprendre de ce qu'on attend du roman".
Bon...

Les six premiers auteurs de la collection sont Béatrice Rilos,¨Pascale Petit, Jérôme Mauche, Michèle Dujardin, Lise Beninca, Arnaud Maisetti.Chaque livre livre comportera une postface de l'auteur sur ses intentions, son mode d'écriture.

Après cette présentation, j'ai retrouvé cousin Eric et Maryline sur le stand des éditions Le Passage. Le livre d'Eric Bouhier sort la semaine prochaine et s'appellera Le cabinet des curiosités médicales.Une signature est prévue le jeudi 26 avril à partir de 18h .

Sur le stand Liana Lévi, Elodie nous a offert des chocolats et des livres dont Fourmis, d'Itzhac Orpaz que j'ai dévoré aujourd'hui et adoré. Quel beau texte!

Au milieu d'une allée, nous avons rencontré Catherine d'Harmonia Mundi.Nous ne nous étions jamais vues.Chaque mois, nous travaillons l'office par téléphone.Je ne l'imaginais pas ainsi physiquement, non pas que j'ai été déçue ...La voix qui s'incarne n'est en fait pas imaginable.

Le champagne était délicieux sur le stand J-Cl Lattès.Jean d'Aillon dédicaçait et nous sommes parties avec deux romans historiques .Cet écrivain est très sympathique , nous vendons très bien ses romans et allons les conseiller aussi aux jeunes lecteurs.

Le Sancerre était très bon sur le stand POL.

Sur le stand Praxiel, le champagne était offert avec des petits pains au roquefort.

Nous avons cuvé sur le banc installé au stand Le Dilettante.

Pour le café,nous sommes allées sur le stand Actes Sud .

Que dire du salon du livre? Que nos pieds s'en souviennent, qu'il y faisait très chaud, qu'une année sur deux suffirait peut-être.Quand je pense à toutes les sommes dépensées pour ce salon...S'il avait lieu une année sur deux, les éditeurs pourraient avec les économies réalisées promouvoir le livre dans les écoles,les pays pauvres...ou imaginer d'autres événements .
Mais Bon...

7 commentaires:

Sam. a dit…

En marge du Salon du livre, quelques indications Sofres:

1- En 2006, un peu plus d'un Français (52%) sur deux a acheté au moins un livre. Ce résultat est stable par rapport à l'année dernière.

2- Moins de « gros acheteurs » en 2006. Le marché est toujours concentré autour de « gros acheteurs » (25 livres par an en moyenne) : 20% des acheteurs de livres achètent à eux seuls 60% des ouvrages et concentrent plus de la moitié des sommes dépensées (55%). Néanmoins, leur poids est en baisse en 2006

3- Nouvelle chute du poids des 15-19 ans chez les acheteurs de livres qui atteignent leur plus faible niveau depuis 5 ans.

4- Alors que quasiment tous les lieux d'achat de livres ont des indicateurs stables ou à la baisse, le grand gagnant, dans ce contexte, est Internet : forte progression en 2006 du nombre d'acheteurs dans ce canal, pour un chiffre d'affaires affichant une évolution positive, supérieure de plus de 20% comparé à 2005.


A priori, pas de quoi se réjouir.

http.rivage.myopenid.com a dit…

Je préfère,comme vous,me balader
dans une librairie, et pouvoir
feuilleter ci et là quelques
livres de poche,de préférence,
car je ne dispose pas d'un
budget herculéen.Je vous signale,
à tout hasard,que je vais,très
bientôt,envoyer la liasse de mon
premier roman intitulé "l'union
baladeuse",à une grande maison
d'édition.J'adore beaucoup
dévorer vos chroniques,et espère
qu'elles seront éditées,un de
ces jours.Merci de votre riante
chronique.

Cuné a dit…

Aie, Sam, je me reconnais à peu près en 2., encore que je sois, comparée à ces 25 livres par an, une acheteuse "monstrueuse". Néanmoins, mon poids n'est pas du tout en baisse en 2006, et je le regrette fort !! ;o))

litote en tête a dit…

Ouh la la Sam, j'ai le bourdon après la lecture de ce rapport Sofres.Pourvu que les petites librairies tiennent le choc du tsunami numérique! Il faudrait peut-être repenser entièrement notre vieux métier,proposer une offre par internet , se moderniser encore plus...Nous ne voyons pas beaucoup de jeunes de 15 à 19 ans, c'est sûr et pourtant, ils ont eu en principe dans leur enfance des albums magnifiques , des collections bien faites rien que pour eux.
Mais comment lutter contre tous les écrans?
A bientôt Sam!

Rivage.myopenid,je suis contente que vous aimiez mes chroniques. Continuez de vous promener dans les petites librairies. Les collections de poche recèlent des trésors.Bonne chance pour l'envoi de votre manuscrit!

Cuné,assumez, vous êtes une grosse lectrice, vous n'arrêtez pas de dévorer des tas de livres!
Mais surtout, n'entreprenez-pas un régime.

FB a dit…

merci pour la rencontre

je la signale sur mon site
http://www.tierslivre.net/spip/spip.php?article802

je n'étais pas venu depuis un moment sur le blog litote c'est vraiment passionnant cette saisie du quotidien de l'autre côté des livres !

litote en tête a dit…

Monsieur François Bon, merci pour l'insertion de notre blog sur le vôtre.Je suis flattée (et fière) que vous trouviez cette lecture passionnante.

Je vais investir prochainement dans l'achat d'un appareil photo numérique mais la lecture du mode d'emploi sera pour moi une épreuve.

Nous suivrons de près votre nouvelle collection.

A bientôt ,au hasard de la vie!
Corinne

FB a dit…

personnellement je n'ai jamais lu un mode d'emploi !

on peut commencer par s'en servir en appuyant juste sur le bouton

et demander aux lecteurs du site d'aider pour les 1ers pas ! (vous pouvez même vous servir de votre téléphone ?)

mais on peut se dire aussi qu'avec votre raçon de raconter c'est aussi bien sans images ?