23 mars 2007

Journée molle

La petite pluie fine et froide et le ciel gris n'étaient pas propices à me donner de l'énergie ce matin; j'avais tout épuisé pour m'extirper de dessous ma couette.
J'étais vaguement triste comme le temps.

Je n'étais pas la seule. Un de nos premiers clients est entré ce matin en nous annonçant tout de go qu'il venait se faire remonter le moral.Il était professeur dans l'un des établissements du quartier et n'en pouvait plus de faire cours à des élèves qui ne l'écoutaient pas.
Nous avons donc essayé de le faire sourire.Mais il était quand même bien triste.
En sortant, Maryline lui a dit de ne pas aller dans la direction du canal.

Nous avons un client fidèle, très gentil et opiniâtre qui nous passe régulièrement des commandes.Ces dernières concernent généralement des ouvrages très pointus qu'on trouve chez des petits éditeurs très spécialisés, en province souvent.Ce client n'a pas de chance avec nous. Soit nous omettons d'envoyer notre coursier, soit le fax n'est jamais arrivé chez l'éditeur, soit le titre est manquant provisoirement et nous oublions de le recommander quelques jours plus tard...
Honte à nous, nous n'arrivons jamais à obtenir ses commandes sans problème et dans un délai raisonnable.Et aujourd'hui, rebelotte.J'aurais voulu disparaître lorsque je me suis rendue compte que j'avais carrément sauté la page du carnet de commande.
J'ai voulu faxer immédiatement la commande oubliée mais le fax était déparamétré et ne voulait pas fonctionner.Malédiction.

Maryline m'a dit qu'il faudrait qu'on fasse une vitrine un peu d'Inde.
Mes oreilles paresseuses ont entendu "dinde".
Le pays invité d'honneur cette année au salon du livre est l'Inde.

-"T'as pas une règle?" m'a demandé Maryline ce matin.
J'ai cru soudain qu'elle allait nous faire des statistiques sur les plus beaux moments vécus cette semaine,sur les mots gentils, rigolos entendus dans la matinée, des tableaux à quinze colonnes pour surveiller les entrées et les débits des grains de poussière accumulés en fonction des rayons ou de certains ouvrages...
Mais c'était pour se gratter le dos, son pull en laine la piquait.

Nous avons reçu un coup de téléphone de Cécile Mainardi , auteur de Je suis une grande actriste, éd. de l'Attente, 2007 et de La Blondeur, éd. Les Petits Matins,2006. Au même moment, une cliente prenait ce dernier titre et l'achetait. Etrange.

Nous conseillons donc aux écrivains de nous téléphoner.

6 commentaires:

Cuné a dit…

La journée, peut-être, mais pas toi, Corinne ! Tes petits moments de vie de libraire ont une saveur à la Pierre Dac, je suis carrément accro.
Et pour ce pauvre client fidèle,très gentil et opiniâtre, dans l'hôtellerie c'est exactemement la même chose : c'est toujours sur le même que tombent toutes les catastrophes !!
:-D

litote en tête a dit…

Merci Cuné!Ces louanges venant de toi sont comme un p'tit rayon de soleil.
Ouh la la, déjà 9h28! Je vais être en retard ce matin!Il faut que je raccroche. A bientôt!
Co la ramollo

sandrine a dit…

Salut mes têtes de litote préférées, je n'arrive pas à trouver le sommeil, je viens de terminer " le roman russe" d'Emmanuel Carrère et vraiment c'est un bon roman, roman à tiroirs qui fait penser aux poupées russes sans aucun jeu de mots: ôde à la mère, ôde à la la langue maternelle,histoire d'un tournage improbable sur les traces d'un grand père vaguement collabo, histoire d'amour déçue et déchue, histoire de chairs et d'alcool, de train pris et ratés, ironie et auto dérision, ce roman est décidément très riche.bonne nuit et à très vite.bises

ChefBiscuit a dit…

Bonjour,
Réfléchissant sur mon avenir, j'aurais quelques questions à vous poser quant à votre métier, mais je ne trouve pas votre mail sur le blog pour vous contacter.
Pauline

Anonyme a dit…

Et moi j’ai été très content de rencontrer des libraires si sympathiques
Jean d'Aillon
aillon@laposte.net
http://jdaillon.canalblog.com/

litote en tête a dit…

Sandrine,nous vendons très bien Le roman russe, merci pour ton avis.Quelqu'un m'a parlé d'un libraire qui avait appelé sa librairie "L'insomniaque".C'est rigolo, non?
Pourvu que notre coursier apporte demain le reste de ta commande. Nous lui avons téléphoné pour l'avertir de l'urgence.
Bises et à très bientôt!

Monsieur Jean d'Aillon,quelle bonne surprise de trouver un petit commentaire de votre part!
Nous penserons à vous à chaque fois que nous vendrons un de vos livres...Quel travail minutieux de recherche historique dans vos romans!Nos clients adorent vous lire.Rares sont ceux qui, ayant acheté un titre , ne reviennent pas pour en acheter d'autres.
A bientôt peut-être!
Maryline, cousin Eric et moi vous transmettons notre meilleur souvenir.
Corinne.

Pauline, l'adresse de la librairie
Litote en tête est
17, rue Alexandre Parodi
75010 PARIS
Métro Louis Blanc
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 14h et de 15h30 à 19h30
Tél 01 44 65 90 04
Fax " 06
litoteentete@orange.fr
N'hésitez-pas à nous contacter ou à passer à la librairie pour boire un petit café.