20 mars 2007

Giboulées de mars

Avec le temps qu'on a eu aujourd'hui et le peu de courageux à franchir le seuil de notre librairie, j'ai eu la forte tentation de rentrer à la maison, de me mettre au lit dans mon pyjama en pilou et de lire sous la couette la saga qu'on vient de nous offrir aux éditions Gaïa , Le roman de Bergen, de Gunnar Staalesen, avec un thé chaud sur la table de nuit...
J'avais tellement aimé la Saga des émigrants, de Moberg chez ce même éditeur.La mort d'Henri Troyat peut-être , m'a donné envie de replonger dans une bonne série romanesque.
Mais j'aurais été infâme de laisser Maryline avec tout le travail.

Parfois, nous avons envie de mettre un petit mot sur la porte:
"Sommes au bistrot quai de Valmy avec un vieil ami de passage à Paris"
"Au cinéma,revenons bientôt"
"Pour cause de soldes, sommes en courses"
"Sommes à l'expo au Grand Palais"
"Fermé pour cause de rayon de soleil, sommes aux Buttes Chaumont"
"En train de jouer au ping-pong sur le bord du canal, vous pouvez nous joindre au 06 52..."

Nous avons eu la visite de Claude Tarrène, éditions Le Dilettante.Leurs livres sont de plus en plus adaptés au cinéma. Demain sort" Ensemble, c'est tout".Il nous offre deux places au cinéma. Même sous la torture, M. Tarrène n'a pas voulu nous dire ce qu'en pensait Anna Gavalda.Elle travaille à son prochain roman , nous avons hâte qu'il soit terminé.Nous voudrions la revoir, qu'elle découvre notre nouvelle librairie.

-"Marc Bernard, ça te dit quelque chose ?" m'a demandé Maryline.
Euh, non, je ne vois pas.
-"Le fils de Madame Bernard peut-être?"
-"C'est un écrivain qui a eu le prix Goncourt en 1942 pour "Pareil à des enfants". Je l'ai commandé dans la collection L'Imaginaire, chez Gallimard,"j'ai envie de le lire ,m'a appris Maryline.

La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien, comme disait Gabin.

Beaucoup d'entre vous nous ont demandé des nouvelles de notre imprimante.Après une matinée où elle a piqué une crise de delirium imprimans, elle va mieux et se repose la tête épuisée et la cartouche vide.

J'ai gratté l'amitié ce soir auprès de mes chers voisins afin de regarder une émission sur leur poste de télévision (TV5 Monde) consacrée aux vingt ans de la librairie de Pierre Akian , La Virgule, 7, rue Guy Mocquet, 75017 PARIS.
Outre que c'est un bon et sympathique libraire, j'adore sa moustache et sa librairie est bien belle. Dans l'émission, on le voyait recevoir Nancy Huston et Hubert Nyssen parlait des éditeurs , des libraires, du pilon. Vu pour la première fois à quoi ressemble le pilon. Petit pincement au coeur...léger le pincement.

Entendu une parole sage d'un client: "Si on devait divorcer à chaque fois qu'on s'engueule..."

Un fidèle client apiculteur nous a offert du miel cet après-midi.Nous lui avions imprimé 3 pages d'un texte pioché sur Internet.
Samedi, c'est Yann qui avait eu un p'tit cadeau d'un client pour cause de même genre de service.
Si on peut vous être utile...

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Suite à notre petite conversation d'hier, le livre que j'évoquais s'intitule "une histoire naturelle de la séduction" de Claude Gudin (docteur en biologie végétale) aux éditions du seuil. Après les 40 premières pages assez scientifiques, on découvre comme l'indique l'auteur que "la Nature fait souvent de jolis pieds de nez à la Culture... ainsi, quelle différence entre le sac en crocodile qu'on offre en cadeau et la mouche enveloppée de soie offerte par Monsieur araignée...". Et cet auteur a beaucoup d'humour.
Très belle journée à toutes les deux sous le soleil qui semble de retour...
Alexia

Jd a dit…

Marc Bernard! Le mari d'Else! "La mort de la bien-aimée"! C'est du génie, c'est à pleurer. Peut-être la plus belle histoire d'amour, à commander, à conseiller, il est disponible dans "L'Imaginaire".
Finitude, l'une des meilleures maisons d'édition de ce pays, vient de publier "A hauteur d'homme", du même auteur, dans lequel il trace le portrait de ses amis, Jean Paulhan, Henri Calet, Pascal Pia... A commander, à conseiller...
Géniaux également ces deux premiers tomes du "Roman de Bergen", à conseiller, à conseiller...
Chères amies libraires, j'ai bien hâte de vous revoir. En attendant, je vous embrasse,

JD

(Manucius, l'autre meilleure maison d'édition de ce pays, publie un essai de Jean Jacques Gonzales, "Albert Camus l'exil absolu". C'est prodigieux et d'une grande intelligence. A commander, à...)

ChefBiscuit a dit…

Bonjour,
Ca fait plusieurs fois que je viens voir votre blog. Etant étudiante en métiers du livre pour devenir libraire, votre blog m'intéresse énormément, je prends beaucoup de plaisir à vous lire. J'apprends plein de choses sur le contact avec les clients et les représentants. Alors merci, bonne continuation et bon courage pour vos problèmes informatiques.
Pauline

litote en tête a dit…

Alexia, merci pour cette précision. A moi de vous en donner plus sur l'auteur dont je vous parlais à la librairie. Il s'agit de Jean-Pierre Otte qui a publié chez Julliard, La sexualité d'un plateau de fruits de mer, L'amour en forêt, La sexualité à la ferme, L'amour en vol, L'amour au jardin chez Phébus pour ce dernier titre.Passionnant.
A très bientôt!

JD, est-ce vous Jean D...de Lyon? Jean, si c'est vous, sachez que vous nous manquez, qu'on veut vous voir, vous sauter au cou, vous faire plein de bises...Que devenez-vous? Le printemps arrive, peut-être aurez-vous le temps de venir déjeuner avec nous au bord du canal lors d'un passage éclair à Paris. Jean, votre fidélité est merveilleuse et nous touche au plus haut point.
Nous ne connaissions pas Marc Bernard, même pas son nom. Quelle honte je sais.Mais nous allons rattraper cela.Maryline va le lire, s'il lui plaît, nous en parlerons à nos clients, il sera à nouveau conseillé et vendu.Je le lirai aussi.Il me tente bien cet auteur.Je lis d'abord Le roman de Bergen.
re plein de bisesssss.

Pauline alias chefbiscuit, merci pour votre message qui me fait plaisir. Je me demande souvent si des étudiants dans les métiers du livre ou des futurs libraires lisent le blog et ce qu'ils pensent de notre vie à laquelle ils aspirent.C'est le premier commentaire d'une future libraire. J'espère que mes propos ne vous découragent pas, vous amusent, vous donnent envie d'être libraire.C'est un beau métier.Attention, vous ne serez jamais riche!

ChefBiscuit a dit…

Votre site me donne encore un peu plus envie de devenir libraire à la fois pour les belles rencontres que l'on peut faire et aussi pour les problèmes qu'on peut avoir (si il n'y en avait pas ça serait trop facile :-) Je sais que je serais jamais riche mais je préfère faire un métier qui me plaît plutôt qu'un très bien payé où je m'ennuie !
Pauline

litote en tête a dit…

JD ?Jacques Dupin, Jean Daive, Jean Dutourd ou Julien D. d'Orly?
Hum, comme je ne pense pas que les trois premiers auteurs cités puissent même connaître l'existence de ce blog...C'est peut-être vous Julien D.d'Orly. Si c'est vous, nous vous envoyons des grosses bises de vos têtes de litote. Sachez qu'environ chaque semaine , nous recevons un coup de téléphone nous demandant si nous avons des anciens livres d'Hélène Bessette.

Julien D a dit…

Ni Jacques Delors, ni Jean D’ormesson, ni Jeambar Denis, mais bel et bien Julien D., anciennement d’Orly, plus proche d’Arles en ce moment et ne résistant plus à l’envie de vous rendre une petite visite prochainement. Je vous embrasse disais-je, et j’en profite pour vous dire que votre idée de changer l’ordre alphabétique de vos rayons me paraît être une idée géniale, même s’il faudra désormais s’agenouiller face à Balzac et à Bessette. A propos de B7, vous savez que Laure L. va republier « maternA » en mai, Claude R.J. a dû vous en parler, ce livre étant bien évidemment plus qu’un livre : un chef d’œuvre !

litote en tête a dit…

Julien D. d'Arles,c'était donc vous.
Nous avons lu que Laure L.va republier MaternA et nous partageons votre joie.
Nous allons bientôt vous revoir et nous en réjouissons aussi.Nous aimerions beaucoup déjeuner avec vous un de ces jours, vous écouter parler. Vous avez des tonnes de livres, d'auteurs à nous faire découvrir. Je me sens ignare.
A bientôt!