21 février 2007

Parfois je suis vilaine...

Un commerçant se doit d'être toujours aimable.
Pas évident.
Parfois, je perds mon calme (qui n'est pas légendaire)

A l'enfant qui piétinait un livre et qui a sursauté lorsqu'un livre est tombé tout seul, j'ai dit que le fantôme de la librairie n'était pas content...

Au client qui est venu échanger un livre pour la énième fois, j'ai dit que nous n'étions pas une bibliothèque...

A la mendiante qui vient depuis des années nous demander quelques sous avec sa voix geignarde, j'ai dit que j'en avais marre de lui donner la pièce...

A la femme avec la meute de chiens qui font des stages la patte en l'air devant la vitrine, j'ai montré mes canines..

...et je ne vous dit pas tout.
Oui, parfois, je suis vilaine.
Mea culpa.

4 commentaires:

Un client a dit…

Bah, certains méritent parfois qu'on les rabroue.
C'est vrai que cette femme avec sa meute de Cavalier King Charles, quand on la croise sur le trottoir, on ne sait plus où se mettre.

J'ai acheté Les Falsificateurs d'Antoine Bello chez vous il y a quelque jours, je vous recommande de le recommander!

Un blog qui en parle bien:
http://secondflore.hautetfort.com/archive/2007/02/09/bello-salaud.html

Anonyme a dit…

ah ! oui, je vois bien qui est la dame "à la meute de chiens-chiens" . Chiens qui ne se privent pas de vous renifler les mollets et de laisser quelsques souvenirs sur les trottoirs de NOTRE rue ! c'est la vie à Paris... il est normal que nous soyons souvent "un peu !" agressifs ou déagréables ! Tant pis !

Anonyme a dit…

On a parfois le droit d'être vilaine, cela fait du bien.:)

Anne

litote en tête a dit…

Merci à tous. Alors, je continue-:)