10 janvier 2009

Samedi transi

Nous avons reçu les voeux d'Anna Gavalda. Hélàs, je n'ai pas de scanner sinon je vous montrerais la jolie carte en forme de maison découpée dans la jaquette de son dernier livre.
Sur l'enveloppe, elle nous appelle"Les belles de la litote", nous sommes plutôt fières...
et elle nous remercie encore de la gentillesse avec laquelle nous l'avons reçue au printemps dernier lors de la sortie de La consolante, éd. Le Dilettante.
C'est plutôt nous qui devrions la remercier de venir à chaque fois qu'elle écrit un livre. C'est un amour d'écrivain dans le top de la liste de ceux qui nous sont chers.

Un groupe militant et clandestin a créé l'OULIBLO (acronyme pour "Ouvroir de Litote Blogueuse") dont le but est d'exercer une pression amicale pour que je continue d'écrire le blog de la Litote, de "perec'niser" la situation pour éviter la triste dèche littéraire et matinale.
Puis-je lutter?

Reçu un coup de fil de Marseille de Céline, notre ex boulangère de l'Atelier des pains sur le faubourg. Trop mignonne, elle nous prie de transmettre ses voeux à tous les confrères.

Eu la visite de monsieur le Maire du xème, Rémi Féraud. (Il bouquine pas mal notre maire.)
Il a demandé quand la décoration de la station de métro Louis Blanc serait retirée. Le fleuriste Le Pélican sur le faubourg doit démonter l'installation en début de semaine. Avez-vous pris une photo de la station illuminée la nuit?

Une cliente a oublié sa carte bleue. On va pouvoir faire les soldes sur internet...

Nos clients entrent emmitouflés, capuchonnés. On ne les reconnaît pas au premier abord. L'un avait aujourd'hui une toque en fourrure avec des grandes oreilles. Je voudrais la même.

Certains toussotent, crachotent, éternuent. D'autres finissent ou démarrent une gastro.
L'un nous a dit cette semaine qu'il avait la grippe et comme il était en congé maladie, il venait chercher un bon roman pour lire au lit.
Maryline et moi avons reculé.

Notre meilleure vente de la journée était le roman de Paul Auster, Seul dans le noir, éd. Actes Sud.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

et, bien, puisque c'est comme cela, je réinstalle ton blog en page d'ouverture de mon écran SAFARI, pour être sûr de ne pas le rater.
C'est un peu comme le café du matin, ça devient vite une drogue douce.
bisou
le bô cousin

caroline diaz a dit…

Merci Corinne de reprendre le fil...
Une excellente année aux litotes, à bientôt,

Caroline

Marylène a dit…

Très heureuse de pouvoir relire les aventures des litotes ! Merci !
J'en profite pour vous souhaiter, à toutes les deux, plein de belles choses pour l'an 9 !
Bonjour de Belgique

géraldine a dit…

Bravo à l'OULIBLO...!!!! Auprès de qui dois-je prendre ma carte de membre...?
Bises et bonne année à tous,
G

Marie-Xavière a dit…

Bonjour les litotes. Comment devient-on membre de l'OUBLILO ? ;-)
Quelle joie de retrouver le blog en tout cas !

A bientôt,

Marie-Xavière

Anonyme a dit…

Moi aussi, je suis toute gaie que tu ais décidé de reprendre le blog. Générer l'attente c'est mieux qu'engendrer des regrets ! Avec le blog reparti, c'est comme si tu nous faisais un cadeau de noel après les fêtes. Et puis ce blog, ne l'oublions pas, donne envie de lire et d'acheter des livres à la librairie... bises sandrine

Didier a dit…

Chère Corinne, comme vous pouvez le constater, je m’empresse de répondre à votre blog (qui est une belle réussite).
Certes j’aurai pu le faire dès hier soir mais la cérémonie d’ouverture s’est éternisée …
Lors de ma prochaine visite, j’aimerai acheter un livre mais, cette fois-ci, que pour moi. J’ai envie de vous suggérer de m’en indiquer un : celui qui vous vient à l’esprit en premier, ou celui qui constitue une référence pour vous, ou encore celui que vous pensez pouvoir me correspondre (et ne dites pas « je ne vous connais pas trop encore pour savoir …») ; bref je vous laisse carte blanche pour cette délicate affaire.
Vous m’avez bluffé hier avec l’ordonnance de 1945 (j’aimerai bien savoir comment une juriste comme vous avez « abouti » dans un univers complètement littéraire …).
Je sais que je vais vous décevoir mais je n’ai pas créé de blog, moi. Je n’ai qu’un malheureux mail (pardon mèl, je francise car j’avais oublié à qui je m’adressais), à savoir didier.pallandre@laposte.net
J’aimerai également que vous y glissiez ce que je peux vous souhaiter pour cette année, m’étant abstenu de vous poser cette question, alors même que la réponse m’intéresse.
Au plaisir de vous lire en attendant celui de vous revoir.

litote en tête a dit…

Ouh la la, les filles merci d'être toujours là ; je vous envoie mille bises pour la nouvelle année.

Bô cousin, ne sois pas jaloux,je t'embrasse aussi.