06 octobre 2008

Lecture Double Change

Une petite fille avait déposé une liste de livres qu'elle souhaitait pour son anniversaire. Ses amies sont passées l'après-midi et ont donc acheté en fonction de ses desiderata. Pensez-y pour vos anniversaires, déposez une liste chez votre libraire. Vos amis complèteront votre collection de BD , de Pléiade ou vous feront la surprise de nouveaux textes à lire...

Vu passer monsieur D. en vélo , dix secondes après sa femme dans l'autre sens à pied.
Parfois, nous signalons à l'un que son conjoint vient de passer et se trouve probablement encore dans le coin.

Aujourd'hui, c'est une cliente qui nous a demandé si on avait vu son mari. 
-Il est comment déjà votre mari? avons-nous demandé.
Parfois, nous avons du mal à reconstituer les couples.
On devrait faire un " petit memory "de nos clients.

Un client nous a demandé la beauté du monde...Je ne voyais pas la beauté du monde. Pouvions-nous l'avoir encore, la voir encore?
La beauté du monde est le dernier titre de Michel Le Bris, paru chez Grasset.
                           
               &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

En collaboration avec le cipM et Un Bureau sur l'Atlantique, samedi soir, Double Change était au point Ephémère et recevait Juliana Spahr et Francis Cohen.


Juliana Spahr au centre. Son dernier livre publié à l'University of California Press est This Connection of everyone with Lungs.
Francis Cohen, poète et professeur de philosophie, nous a lu des extraits de ses deux derniers livres parus cette année Zwar, éd. Théâtre Typographique et Zones d'interventions précaires (avec Jean-Michel Fauquet) éd. Filigranes.

Dans la salle, j'ai reconnu des poètes, Claude Royet-Journoud, Jacques Roubaud, Marie- Louise Chapelle, Sarah Riggs...
Mon voisin me chuchotait dans le creux de l'oreille qu'on devinait la nationalité des poètes à leurs chaussures.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

merci les filles pour le commentaire sur notre depart j en ai eu les larmes aux yeux a marseille c cool cool mais le quartier tout le monde manque je passerai promis surtout que maintenant j ai retrouver le temp de pouvoir lire a bientot et merci a tous pour le super accueil
celine la boulangere

Mùchôs a dit…

"Parfois, nous signalons à l'un que son conjoint vient de passer et se trouve probablement encore dans le coin."

Ne signalez JAMAIS à ma femme que je suis chez la voisine !

Gaspard a dit…

"Parfois nous signalons à l'un que son conjoint vient de passer et se trouve probablement encore dans le coin"

Que faites-vous lorsque vous croisez Untel embrasser follement une AUTRE que sa conjointe ? ( Vous indiquez à sa conjointe qu'il est parti dans une autre direction ?)

P.S.: le blog est formidable, mais pourriez-vous publier plus de photos de vous en train de travailler ? ( Vous savez bien que nous ne nous lasserons jamais de vous regarder travailler, c'est très reposant et rassurant...)Merci.