06 juillet 2008

Cuné à la librairie


Voilà le visage de Cuné et de son mari.
Cuné, certains la connaissent. Elle lit un livre par jour depuis toujours et tient un blog qui relate ses lectures où les autres blogueuses amies laissent des commentaires.
Cette lectrice hors pair m'épate. Quel dommage qu'elle n'habite pas à côté de chez nous, on ferait fortune!
Samedi, à l'ouverture de la librairie, elle est arrivée avec un sac plein de croissants. Habitant Cabourg, elle vient peu à Paris. C'était vraiment sympa de sa part de venir nous rendre une petite visite. Hélàs, Maryline n'était pas là.
C'était une belle surprise, merci Cuné!
Dans la conversation, Cuné m'a dit de ne pas arrêter le blog. Alors si Cuné insiste aussi...
http://cuneipage.over-blog.com




Certains prof sont formidables. Carole Diamant, auteur(e) de Ecole, Terrain miné, paru aux éd. Liana Lévi, entourée de ses élèves de classe terminale au lycée de Saint-Ouen. Elle leur a offert une journée de révision chez elle. Ils ont le rattrapage du bac philo la semaine prochaine.

La journée de samedi s'est étirée un peu morne. D'abord, Maryline était absente. Et puis, le temps était tristoune et je savais ma fille cadette sur la route des vacances.
J'ai commencé à lire dans la librairie Le Palmier en zinc, de Marie-Noël Rio, éditions du Sonneur. C'était tellement prenant que je n'ai pas entendu un client ami entrer et que j'ai sursauté lorsque je l'ai découvert devant moi.
Combien de clients n'avais-je pas entendu, absorbée par ma lecture?

Une cliente amie m'a offert la moitié de son bouquet de menthe. La librairie embaumait.

Une cliente est arrivée avec le bras cassé. Accident de vélo. Aïe !
Derrière elle se trouvait bien exposés les livres Méli vélo de Paul Fournel. éd. Seuil ainsi que Petite philosophie du vélo de Bernard Chambaz, éd. Milan.

Un client m'a demandé le livre d'Edouard Levé, Suicide, éd. P.O.L.
Hélàs, lui ai je dit, je n'ai plus de Suicide. Que puis-je vous proposer à la place ? Mais il avait déjà lu son Journal et Autoportrait que nous avions.

Eu la visite d'un conférencier stressé. Il a pris devant moi un médicament pour calmer une douleur liée à ce stress. Alors que je lui demandais quels étaient les sujets de ses conférences, il m'a répondu, le stress dans les professions médicales.

Eu la visite d'un couple de jeunes parents tout mignons, chacun portant une toute petite fille en kangourou. Les jumelles s'appellent Mathilde et Clémence.

Une amie ce soir m'a dit: "Tiens Ingrid Bétancourt a été libérée ?"
Sur quelle planète vis-tu pour ne pas l'avoir su ? lui ai-je demandé.
Je me le demande, m'a-t-elle répondu.

4 commentaires:

Georges F. a dit…

Les lecteurs allaient vers Cuné, Cuné allait vers les livres, et les livres allaient ainsi vers les les lecteurs. Il manquait quand même les libraires dans le circuit ! Heureux d'y voir la Litote !
Le lien vers Cuné, ne vous inquiétez pas, il suffit de taper Cuné sur Google France, et il apparaît en tête de liste ; le revoici... pour ceux qui n'ont pas le lien vers Google :
http://cuneipage.over-blog.com/

Tamara a dit…

Ah, je connaissais déjà le visage de Cuné, mais son mari, c'est un scoop, bravo ! :-)

Pierre Ménard a dit…

Chère Corinne,

Pour les cours, c'est quand tu veux. Je me suis permis de rajouter le lien dans le texte mais également dans la liste des liens. C'est assez facile, je passerais prochainement à la librairie pour te montrer. Ainsi que pour le son et la vidéo.

A très bientôt,

Pierre

litote en tête a dit…

Georges F. et Tamara, j'étais très fière d'avoir la visite de Cuné. Alors une photo d'elle et de son mari, c'était ..oui, on peut le dire, un scoop.

Pierre, C'est moi qui suis à ta disposition...Merci beaucoup de répondre à mon SOS. Je me sens si nulle en mécanique blog...Je n'ai pas osé t'en parler à la fête des enfants.
A très bientôt donc! Nous fermons la librairie du 1er au 26 août.