10 mai 2008

Avec le soleil

...la vie est plus gaie. Nos clients ont retrouvé le sourire. Les femmes sont belles en robe d'été. Les bébés sont pieds nus dans leur poussette. J'adore les pieds de bébé.
Mais les clients sont en balade, à la campagne ou au bord du canal. Notre chiffre d'affaire baisse sérieusement.

Ce matin, j'ai ouvert avec quelques minutes de retard la librairie, happée par Bruno l'épicier qui prenait le café sur le trottoir devant son épicerie; il avait sorti une petite table, installé trois chaises. Une de nos clientes communes était assise dégustant un croissant croustillant. On se serait cru dans le midi. On lézardait.
A quelques vingt mètres, je pouvais surveiller la librairie.

Gérard le fleuriste nous a klaxonné jaloux d'être obligé d'aller livrer des plantes. Il se serait bien assis avec nous.

Petit rectificatif: je ne suis pas la femme du fleuriste.
La rumeur qui circule me fait sourire.

Trois clients amis aujourd'hui ont fait la vitrine. C'est amusant de voir comment ils s'y prennent. Les couleurs et beauté des jaquettes sont déterminantes pour eux. Une cliente a installé le dernier livre de Jean- François Kervéan, Une saison chez Mickey, éd. Fayard parce que c'est son ami.
Je fais pareil. J'aime bien mettre sur le devant les livres des amis,des ex-collègues de boulot, des amis des amis.

Marguerite a cru qu'un client était grossier en lui commandant Bordel, la revue.

J'ai prévenu monsieur Z. que son livre était arrivé avec une journée de retard. En fait, je lui ai emprunté pour le lire et j'ai bien fait. La bouche pleine de terre ,de Branimir Scepanovic, coll. motifs, éd. du Rocher est une petite merveille. Il était sorti aux éditions L'âge d'homme et je ne l'avais jamais lu. Maryline m'en avait parlé.

On va faire la liste noire des clients qui commandent et qui finalement ont acheté leurs livres ailleurs. Heureusement, ils ne sont qu'une poignée mais c'est énervant.

Un homme est entré barbe et cheveux longs pas très bien peignés, très cra-cra pour être franche. Il nous a dit être sur l'une des photos du livre de Patrick et Charlotte Rotman au Seuil. Il était le CRS tout seul face aux étudiants de la rue Gay-Lussac!
Mais était-ce vrai?

Je me souviens d'un client mythomane nous ayant fait croire qu'il était un auteur américain; il avait fait l'erreur de nous donner son nom. Nous avions commandé son dernier livre. En dernière de couverture, l'éditeur avait mis une photo du romancier. Il se trouvait qu'il était noir américain. Notre soi-disant client auteur était blanc. On avait ri.

Une cliente à qui j'ai dit que la machine remplissait les chèques, m'a dit:
"-Ah, que j'aime la machine!"

Bon, j'arrête de bavarder. Faut que je raccroche. Je veux finir le livre d'Orion Scohy, Norma Ramon , éd. P.O.L ,il me secoue mais il écrit rudement bien l'animal. Son premier titre Volume m'avait déjà impressionné.

6 commentaires:

David a dit…

si les clients sont en "ballade", ça va faire de jolies chansons dansantes. on ne s'ennuie pas dans votre librairie... ici, ils seraient plutôt en balade, ou en professions de foi, mariages, on sort les belles robes et on mâche du chewing gum dans les églises!

litote en tête a dit…

Oh merci David, ballade ou balade est l'un des mots dont je n'arrive pas à me souvenir de l'orthographe. J'oublie en plus le moyen mémotruc pour bien l'écrire. Mais ballade ou balade, finalement...c'est bien d'avoir des "L", non?

ELOU a dit…

On ne s'ennuie jamais chez les litotes en tête, en fête ou en goguette!!!

Marylène a dit…

Je lis votre blog, depuis quelques mois déjà...Je le lis comme je savoure une tasse de thé, un carré de chocolat ou encore un bonbon à la menthe. Lentement, doucement, avec délectation, le bonheur au bord des lèvres.
Souvent, j'ai l'impression de voir revivre Raymond Devos : vous avez la même façon de rebondir sur les mots, avec humour et intelligence !
L'impression aussi que, même si il ne se passe rien, il y a toujours quelque chose à dire !
Un bonheur, je vous dit !

litote en tête a dit…

Elou et Maryl�ne, vous �tes choupinettes.

rougelarsenrose a dit…

Bonjour les Litote !
Oui oui, un jour, je vous promets, j'arriverai à souffler un peu et quitter mon trajet boulot/maison (=boulot...) pour m'accorder une délicieuse pause en votre compagnie.
En attendant, un entretien avec Orion Scohy sur RougeLarsenRose : http://rougelarsenrose.blogspot.com/2008/05/norma-ramn.html
À très vite !