06 juin 2007

"Maryline n'est pas là?"...

...demandent les fidèles clients. Non, elle est partie pour une semaine de vacances en Corse.
La veinarde: sea, sieste and sun...et un livre dans la valise.

Ne nous plaignons pas, il fait beau aussi sur Paris.

Le mercredi, c'est la journée des enfants. Aujourd'hui, ils ne sont pas venus nombreux.
La journée a été calme.
Heureusement, les habitués sont venus nous dire bonjour. Dans l'attente d'un client, la librairie mettait son habit de café littéraire.
Quand un client rentrait, le café continuait et le client y participait.

Une cliente nous a parlé du quartier. Cela fait 40 ans qu'elle y habite. Elle nous a fait part de quelques souvenirs, les boutiques qu'il y avait avant et qui ont fermé petit à petit.

Une cliente nous a ramené un livre qui avait un défaut de pagination. En plein milieu de l'histoire, la pagination passe de la page 90 à la page 120. Nous lui en proposons un nouvel exemplaire. Mais rebelotte! Encore une erreur de pagination!
Plus d'exemplaire en boutique, la cliente est repartie sans son livre, en plein suspense. Elle va devoir attendre quelques jours car nous avons dû le recommander.
En espérant que l'exemplaire sera livré avec toutes les pages... et dans le bon ordre.

Je suis frappée par le nombre de livres qui ont des défauts. Cela arrive, malheureusement, régulièrement. Parfois, nous le remarquons à la réception et parfois, le client à une mauvaise surprise.

Demain, je vais découvrir une nouvelle facette du métier de libraire: La Rentrée Littéraire.
Je vais à la présentation de la rentrée littéraire des éditions Stock. J'ai hâte...


Stéphanie dans le meilleur des mondes.

9 commentaires:

Heri a dit…

Oui cela m'étais arrivée un livre qui avait un défaut de pagination.
On lit tranquillement et puis la page suivante on se dit qu'on a pas tous compris. On cherche un peu jusqu'à voir qu'il y a eu une trentaine de pages en moins...

May a dit…

C'est dingue !
Moi ça ne m'est encore jamais arrivé. Ou alors je ne m'en suis pas rendue compte ;-)))

En revanche, je suis tombée sur un livre issu d'une "grande" collection bourré de fautes.
ça c'est très déçevant.

Anonyme a dit…

Chère Stéphanie,
Je continue à lire le blog assidûment depuis que vous avez pris en charge sa rédaction. C'est donc que je trouve vos messages intéressants, mais par pitié, vous qui militez sincèrement en faveur du livre et donc de la culture et de la langue, vous devriez vous intéresser de plus près à l'orthographe et à la grammaire. Je vous le dis en toute amitié, parce que c'est vraiment dommage de parsemer de taches grossières votre fraîche prose...
Les meilleurs amis de celui qui écrit pour être lu: Robert et Bescherelle. Un peu rugueux parfois, mais un peu poétiques aussi, à la condition de savoir les lire au-delà des lignes...
Courage!

Olivier a dit…

Cher Stéphanie,
Une idée pour votre lectrice malchanceuse : il fallait lui offrir (lui prêter, oui,oui, prêter) un exemplaire de « Si par une nuit d'hiver un voyageur » d’Italo Calvino. Le livre commence comme ça, par un défaut de pagination… mais après… c’est du Calvino !

Olivier.

Anonyme a dit…

Cher(e) Anonyme,
J'aime également le Bescherelle, le Robert (petit & grand), le "Bon Usage" de Gevisse, le Jouette, le Drillon, etc. Il n'empêche que je trouve votre remarque (professorale)assez déplacée...
Claude

Anonyme a dit…

Par courrier séparé, l' R de Grevisse !
Et j'aurais dû mentionner le fabuleux TLF (Trésor de la Langue Française).
Cl.

Anonyme a dit…

pas cool anonyme 1, faire des fôtes d'aurtografe cela montre que vous êtes passsionnée par ce que vous faites. Je suis d'accord avec anonyme 2, la remarque est TRES déplacée. Un prof aigri, peut-être ou un petit chef de service ??
Bien à vous
B

litote en tête a dit…

J'ai vérifié dans nos rayons: nous avons le livre de M. Calvino. Je lui conseillerai, en clin d'oeil, quand elle viendra chercher son nouvel exemplaire.

Ah! Les fautes...les fautes...
Mais en fait, j'en laisse passer quelques-unes pour voir si vous êtes attentifs...

Ol. a dit…

Allez, on préfère quoi : plein d'articles postés avec quelques fautes dedans (qui n'en empêchent pas vraiment la lecture) ou bien un article sans la moindre erreur à chaque rentrée littéraire.

Et puis, les fautes c'est dans les rapports de stage que cela gene plus.


PS Oui, je suis en train de lire tous les posts par ordre chronologique inverse.