11 avril 2007

Les éditions du Sonneur/ Soeur Monique

Une jeune femme charmante et enjouée est passée nous présenter les livres de cette maison d'édition créée depuis deux ans.Elle avait pris rendez-vous par téléphone, j'avais accepté de guerre lasse, lasse de toujours refuser aux inconnus, envahie et submergée par les trop connus qui nous font vivre cependant, il faut bien l'avouer.

Les grands éditeurs ont commencé petit, il faut donc jeter un coup d'oeil sur les jeunes éditeurs même s'ils commencent à être très nombreux.La production de livres est" éclatée", j'ai l'impression q'un éditeur naît chaque semaine.Les commandes clients sont parfois digne de la recherche d'un détective.

Les éditions du Sonneur éditent des textes qu'on a envie de lire comme Les Drames de la mer, d'Alexandre Dumas, Ce que la vie signifie pour moi de Jack London; Le Requiem de Terezin de Josef Bor , Pour Lili, de Marie-Noël Rio et d'autres encore.

Aujourd'hui, nous avons appris le décès de soeur Monique.Elle venait commander des livres pour le foyer de religieuses de la rue.Nous avons l'impression de l'avoir vue la semaine dernière nous faire un petit coucou discret et souriant.La soudaineté de la disparition provoque l'incrédulité.Avant de mourir, elle a parlé de nous, s'inquiétant de notre inquiétude de ne plus la voir ces temps-ci.Notre lettre lui est-elle parvenue?

Depuis mardi, nous avons une stagiaire à la librairie.Stéphanie prépare un master et se destine à la profession de libraire.Nous lui apprenons les rudiments du métier et de notre logiciel.Sa présence est très agréable.Nous espérons qu'elle aimera ses deux mois passés en notre compagnie dans notre petite librairie.

JOYEUX ANNIVERSAIRE monsieur Nyssen!
Vos têtes de litote vous embrassent.

Qui pourrait nous prêter les Lettres Françaises que j'ai jeté par mégarde? Ce journal se trouve dans le numéro de l'Humanité de samedi dernier.Il reste si peu de journaux littéraires ...

4 commentaires:

Esther a dit…

"Le Cabinet des curiosités médicales", d'Eric Bouhier : j'ai pensé à vous : il est arrivé en 3 exemplaires. Je vais le surveiller.
bonne journée à toutes les 3.

anne a dit…

tout est décousu
et pourtant le fil
surprend
douce journée

litote en tête a dit…

Esther, dites-nous combien vous en vendez, si vous faites un réassort, si vos collègues l'ont repéré, dans quel rayon l'avez-vous mis, est-il sur une table, en vitrine, comment le trouvez-vous vous-même...
Je vous envoie une invitation pour la signature le 26 avril.
@+

Merci Anne,oui tout est décousu comme les boutons et l'ourlet de la robe que j'ai envie de mettre ce matin....Zut!
(Je déteste la couture.)
Ce que j'écris n'est pas toujours très fin...

Esther a dit…

j'ai oublié de vous répondre pour le livre de votre cousin : nous l'avons placé en science. J'ai fait de l'oeil à mon collègue pour qu'il soit installé sur la table, ce qui fait que sur 3, nous en avons déjà vendu 2. Pas mal ! Je suis l'affaire de prêt. Cet ouvrage m'a fait pensé aux "miscellanées de Monsieur Schott", une petite bible de choses très intéressantes à savoir.