25 janvier 2007

Il écrit bien mon cousin...

Petit coucou me revoilou,

Mon cousin étant en voyage, je reprends pour ce soir l'écriture de ce blog.
On m'a dit que c'était rare un passage de relais sur un blog ...et avec un membre de sa famille, inusité.
Il écrit bien mon cousin! Son style est plus dense, ses lectures sont différentes, c'est intéressant de lire ses points de vue. Je vois à vos commentaires que vous l'appréciez.

Il s'est passé plein de micro événements dans la librairie cette semaine.

Tout d'abord, un lecteur assidu du blog et client fidèle depuis l'ouverture de la librairie, nous a offert une bouilloire.Il avait lu que nous songions à en acquérir une.C'était une vraie belle surprise.
Comme ce cadeau nous a touché!
Ainsi ,nous ne sommes pas uniquement des passeuses;au- delà de l'aspect commercial de notre métier, nous avons tissé des liens amicaux avec certains d'entre vous . Nous sommes fières d'être appréciées pour nos qualités de libraires mais aussi pour nous, pour notre "intuitu personnae".
Merci beaucoup monsieur M.

Muriel, revenez vite! Nous pourrons vous offrir du thé.

Ai vu une cliente entrer les yeux rouges d'avoir pleuré. Elle venait de finir "L'élégance du hérisson".Ouf, tout allait bien.

Nous avons une nouvelle cliente envoyée par Sam ,lecteur du blog qui habite au Luxembourg.Ca m'étonne internet. Mais ça ne m'étonne pas venant de Sam.

Maryline m'a dit qu'elle en avait marre de commander des livres des gens qui viennent de mourir.Quelle hécatombe cette quinzaine! J-P Verlant, l'Abbé Pierre, J-F. Deniau, R. Kapucinsky...Arrêtez de mourir!

La seconde qui vient est la Cause de Mort
La mort sera venue et la Mort aurait soin
De ternir la rétine et de figer sa main,
La seconde qui vient effondrera ton Corps.
La seconde qui vient "Mort!" aura changé "Dors!"
De parole prochaine en mutisme de loin,
En cause de la Mort la seconde qui vient,
En plomb contre les draps immovible ton Corps.
Corps happé dans la Mort du même instant venue
Que vivant de ta vie ton ventre brun et nu
Qui respirait le jour naissant d'un rouge monde,
Le battement de temps, l'écho d'avant le bruit,
La résine sans pin, la nuit doublant la nuit,
Seule Cause de Mort la suivante seconde.


The Causes, Jacques Roubaud,
in La forme d'une ville change plus vite, hélàs, que le coeur des humains, Poésie, Gallimard.

Quelqu'un a fait une installation de pinces à linge sur mon manteau posé sur la rampe de l'escalier.Dans la manche, il a glissé une pelote de ficelle.
Peut-être qu'un beau jour, je trouverai un mot dans une de mes poches ou dans un livre...J'aimerais tant!

Je me raconte un film.

A la caisse hier, je racontais à une cliente que j'avais vu et aimé le film L'amant de Lady Chatterley. Elle m'a dit être comédienne et avoir joué dedans le rôle de la mercière dans le village.

Je déguste les nouvelles d'Emmanuelle Urien,Court, noir, sans sucre, paru chez L'être minuscule.
En première page, je vois qu'elle a mis son adresse e-mail ;je vous quitte, je vais lui écrire trois mots.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Coucou,
Je suis "la nouvelle cliente" envoyée par Sam.
Nous avons discuté mardi dernier de "Mal de Pierres" de Milena Agus que j'ai terminé et je voulais juste vous signaler que les similudes avec un livre de Susanna Tamaro intitulé "Va où ton coeur te porte" m'ont paru troublantes (le cadre : Italie/Sardaigne, le récit : la re-naissance d'une femme lors d'une cure grâce à la rencontre d'un homme, la narratrice : la petite-fille dans Mal de pierres / la grand-mère à travers des lettres à sa petite-fille dans Va où ton coeur te porte).
J'ai lu les 100 premières pages de "La vie d'une autre" de Frédérique Deghelt, conseillé par Maryline, et ce livre me captive... heureusement, le week-end arrive...
Merci de vos précieux conseils et merci à Sam de m'avoir fait découvrir votre librairie.
A bientôt.
Alexia

Laurent M a dit…

Et bien Corinne, en voilà une faute qu'elle est belle :
"Quelle hécatombe cette quinzaine! J-P Verlant, ..." !!

Ne s'agit'il pas plutôt de J-P Vernant (disparu le 9 janvier dernier)!
J'espère sinon qu'il ne s'agit pas de Jean-Pierre Ferland (chanteur québécois dans la lignée de Félix Leclerc, Gilles Vigneault, Claude Leveillée, Robert Charlebois et autres merveilles de la Belle Province) !

La philosophie antique nous apprenait à accepter notre mort. La philosophie moderne, la mort des autres.
[Michel Foucault]

Très amicalement

litote en tête a dit…

Alexia, merci pour votre message. Je commande le livre de Susanna Tamaro pour examiner les similitudes...
C'est effectivement troublant d'avoir l'impression de relire la même histoire.
A bientôt!

Laurent, c'est rigolo les fautes parfois.Dire que je relis deux fois avant de publier...J'ai besoin de meilleures verres de lunettes.Oui, il fallait lire J-P Vernant.Vous êtes malicieux.

La mort , on l'accepte ,bien obligé.Comment faire autrement? Si Dieu existe, je lui demanderai pourquoi il a "volé" certains.
[Corinne Scanvic]

litote en tête a dit…

Et zut,j'ai fait une faute "de meilleurs verres de lunettes"...il n'y a pas de "e" à meilleurs, je ne sais pas corriger les fautes sur les commentaires.
Co