20 septembre 2006

Beaucoup de monde!

La librairie ne désemplit pas .Nous sommes très contentes de cette première partie du mois de septembre. Pourvu que ça durrrrrre!

Nous peinons pour le réassort, la réception des commandes est trop lente.Les distributeurs ne distribuent pas assez vite à notre goût mais pourront-ils un jour aller plus vite? Il nous faut un certain temps aussi pour ouvrir les cartons...Une cliente nous a dit qu'en Allemagne, on recevait les livres le lendemain, comme les médicaments en France. Je suppose qu'il y a moins de références, d'éditeurs éparpillés.
J'aimerais bien savoir si c'est vrai.

Nous avons reçu une livraison sauvage , une fourchette de la part de sodis, soit deux exemplaires du livre de Brigitte Bardot publiée par les éditions du Rocher non commandés mais que nous devrons néanmoins régler. Grrr...!!!

Une petite fille est venue avec une lettre de la petite souris.
Généreuse, cette dernière a glissé un billet de 10 euros dans l'enveloppe en recommandant d'aller à la librairie Litote.
Je voudrais toujours me souvenir du sourire de cette petite fille.

Lu page 25 dans Le piéton de Paris, Léon-Paul Fargue, coll.L'Imaginaire, Gallimard:
"Je tiens à ce que j'appelle mon quartier, c'est-à-dire ce dixième arrondissement, pour le plus poétique, le plus familial et le plus mystérieux de Paris. Avec ses deux gares, vastes music-halls où l'on est à la fois acteur et spectateur, avec son canal glacé comme une feuille de tremble et si tendre aux infiniment petits de l'âme, il a toujours nourri de force et de tristesse mon coeur et mes pas."

2 commentaires:

sandrine a dit…

Moi aussi, je tiens à mon quartier, à notre quartier au point de ne pas être arrivée à en partir...et puis avec une litote qui a doublé de volume je crois qu'il va être presque obligatoire de rester.Longue et belle vie à la litote 2 qui grandit comme grandit nos enfants
bises sandrine

litote en tête a dit…

Merci Sandrine, oui litote grandit comme les enfants .
Je redoute les problèmes de l'adolescence...
Bises
Co