30 octobre 2007

Mardi

Ce mardi, rien de particulier à signaler sauf la pluie entre deux rayons de soleil. Je n'ai pas vu d'arc-en-ciel.

Cher client, c'est le moment de venir faire des achats dans notre librairie, notre appareil carte bleue ne débite qu'un client sur deux.
Les ordinateurs et machines diverses ont aussi leur caractère.

Les enfants sont en vacances. Ils ont laissé leurs lourds cartables ( 9 kilos en moyenne au collège du coin)et se reposent.Certains sont partis.

Nous avons reçu deux boîtes de chocolat, c'est adorable mais dramatique.

Nous continuons de vendre Harry Potter. La maison Gallimard fournit grâcieusement des sacs en papier à l'effigie d'Harry dont les poignées sont particulièrement coupantes. Harry vous veut du bien...
Ils auraient dû penser aux pansements avec un petit sorcier dessiné dessus...hi...hi!

Une petite fille m'a demandé ce matin un livre avec des recettes pour faire des bêtises.

Cousin Eric est allé à la foire de Saint-Etienne dédicacer son livre Le cabinet des curiosités médicales. Il est revenu em-bal- lé.
-"J'ai eu l'impression d'être un grand'écrivain, train en première classe avec tous les auteurs, hôtel de bonne catégorie, ambiance de vacances", nous a -t-il raconté.

Nous, on déballe encore des tonnes de livres. Le camion de notre coursier est bien chargé lui aussi.

Nous sommes étonnées de recevoir régulièrement des livres d'Alexandre Dumas inédits. ( Ce mois-ci, Chroniques napolitaines d'hier et d'aujourd'hui, éd. Pygmalion.)

Sur le mur en face de la librairie, cette affiche me donne le cafard:

3 commentaires:

brigetoun a dit…

"j'adore" les sacs en papier - pour la carte bleue dommage que vous soyez si loin je tenterais bien le coup

Anonyme a dit…

c'est vrai ces afficheS font peur, MAIS sont certainement utiles. Act up n'a jamais été firleux ! et puis il y a les autres affiches (franchises médicales). J'habite aussi rue A.P et cela me fait d'autant frémir quand je vois des personnes dormir devant Franprix.
B

Cuné a dit…

Ah, zut, j'ai failli passer hier, j'aurais pu profiter de la déficience machine carte bleue...
J'étais de passage à Paris, mais on a finalement été découvrir le Manga Café, dans le 5°, rue des carmes, unique en son genre en Europe : fiston (11 ans) a adoré.
La prochaine fois !!