18 septembre 2007

Belle journée!

Nous avons vendu deux livres de Jean Frémon dans notre vie: aujourd'hui L'Envers, éditions Maeght, 1978, tirage de 2ème tête avec des lithographies de Bram van Velde, 1800 euros.La première édition comporte une suite de lithographies tirées sur japon nacré. Ces deux mots sont déjà un poème.

Notre acheteuse est une bonne fée.

De Jean Frémon,directeur d'une grande galerie, nous avions déjà vendu Gloire des formes, P.O.L, 2005 où on peut lire des études sur Tapiès,Louise Bourgeois, James Brown, Hockney, Alechinsky...

En allant chercher ce beau-papier en vélo, j'ai croisé dans Paris Patrick Rambaud (prix Goncourt 1997 pour La Bataille) qui se rendait chez l'épicier rue Montmartre, un supplément "livres" sous le bras. J'ai eu envie de le suivre un peu plus , de jouer au détective, de voir l'immeuble où il habitait.Mais sur mon vélo grinçant, je ne me trouvais pas discrète et ce n'est pas beau non plus d'être indiscrète.

Un quart d'heure plus tard, je croisais toujours à vélo Antoine Audouard rue de Sèvres.y'a des jours où les écrivains sortent comme des escargots.

2 commentaires:

Géraldine-de-Lyon a dit…

Bonjour!
J'ai cru laisser un commentaire hier mais finalement non... Il s'est perdu entre Lyon et Paris!
M'en fiche, je récidive aujourd'hui ;o)
Je voulais juste vous faire un petit coucou et vous dire que j'allais commander le livre de Thomas Clerc à mon libraire chéri et préféré - car bien qu'actuelle lyonnaise, je suis une ancienne du Xe arrondissement moi aussi (bas de la rue du Faubourg du Temple)! Et votre billet donne vraiment envie de lire ce livre... Merci!
G

litote en tête a dit…

Géraldine, vous ne serez pas déçue par ce texte.Dites-nous vite ce que vous en pensez.
Merci pour votre petit coucou.