14 avril 2007

Ce soir, j'ai du mal à quitter la librairie

Sur le seuil de la librairie, je regarde passer les habitants du quartier.
L'air est tiède. Je devrais me dépêcher de faire la caisse et de rentrer à la maison.
Peut-être que ce samedi trop calme ne m'a pas apporté ma dose de clients.Je n'ai pas vu beaucoup d'enfants non plus, ils sont partis en vacances et tant mieux pour eux.

Nous sommes envahis par les fourmis ,peut-être à cause de la cour derrière avec ses quelques plantes ...

Eu la visite du client rigolo de la fin de la semaine. Il nous fait rire celui-là, parfois jusqu'aux larmes.Outre qu'il est charmant et cultivé,il aime venir nous voir pour nous-mêmes, pour renifler aussi l'ambiance de la librairie peut-être.Quelle joie de le voir entrer!

Vu un nombre incroyable de femmes enceintes aujourd'hui.
L'une est venue acheter des livres pour la maternité.La semaine prochaine, nous aurons donc un nouveau client.Elle nous a promis de ne pas élever son enfant avec trop d'écrans.
La jeune maman qui avait eu un coup de baby blues à la librairie , est passée. Elle m'a offert un briquet avec une petite fraise qui ressemble à un coeur.

Bon dimanche à tous.

Proverbe oriental
"Si votre heure n'est pas venue, même un médecin ne peut pas vous tuer."
In Le Cabinet des curiosités médicales, Eric Bouhier, éditions Le Passage.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour ! un message qui n'a rien à voir avec votre post du 14 avril. Que pensez-vous de Shirley Hazzard (le Grand Incendie) et qui vient de publier "le passage de Vénus)? Je ne connais pas cet auteur, mais je viens de lire une bonne critique sur le passage de Vénus. Mais je préfère avoir votre avis si vous voulez bien me répondre.
Bonne journée et merci d'avance
B

litote en tête a dit…

B, désolée, je ne l'ai pas lu.
Lisez quelques pages en librairie et prenez le risque de l'acheter si le livre vous tente.
"Succombez à la tentation avant qu'elle ne s'éloigne". Epicure.

Anonyme a dit…

Merci pour votre conseil.... je vais succomber de toutes façons.
B

Bernhard a dit…

Je suis en train de le lire ce livre - quelquefois déroutant par ses éllipses - mais un vrai ton, et de la vraie belle littérature