13 décembre 2006

On a volé mon sac à la librairie!

A l'occasion de l'inauguration de la librairie, M.Hubert Nyssen nous a composé un haïkaï:


Vire au passé cap à l'avenir
Deux batelières avec livres pour rames
Même sourire pour caresser les vagues.



Je lui ai répondu que samedi soir, je me sentais plutôt au creux de la vague et dans une galère.
Le lendemain de l'inauguration, on a volé mon sac qui se trouvait derrière la caisse.
Outre le fait que nous avons fait changer les serrures à 22 heures un samedi, c'est une petite catastrophe matérielle.
Nous avons quand même eu un fou rire (nerveux)en regardant le serrurier travailler. Il a posé un outil sur le livre de Tonino Benacquista, Le serrurier volant, paru aux éditions de l'Estuaire, nov. 2006.

Je vous résume ma vie en vous vidant mon sac.
Voici un petit inventaire du sac de la libraire en hommage à Prévert et en pensant à Brassens:

- carnet de chèques personnel
- carte d'identité
- chèque du salaire de mon mari (que je n'avais pas encore déposé à la banque)
- dans un petit porte-carte rouge :
- carte bleue personnelle
- carte bleue de la librairie
- carte vitale
- carte musée
- carte stationnement
- carte téléphonique
- porte- monnaie bleu avec environ 40 euros et le bouton d'une veste que je devais recoudre
- agenda tout neuf
- carnet d'adresses
- 3 stylos dont un beau, offert par ma soeur
- 2 paires de lunettes
- un livre ( mais je ne sais plus lequel)
- téléphone portable
- CD avec les photos de l'inauguration
- appareil photo numérique
- montre avec bracelet cassé
- clefs de la librairie
" de l'appartement
" de la voiture
" de l'antivol de mon vélo
- des timbres
- un paquet de cigarettes avec un briquet
- un petit carnet Actes Sud rempli de notes diverses
- des boucles d'oreilles qui pincent (fort)
- un petit collier acheté le jour même à une amie pour une autre amie
- factures de taxi à faire rembourser
- Tampax( je l'ai mentionné au policier qui n'a pas souri)
- une enveloppe à poster
- paquet de mouchoirs jetables

...les mouchoirs m'ont beaucoup manqué.

Dénouement:

Dimanche matin, un homme a téléphoné à la maison en expliquant qu'il avait retrouvé un porte-carte avec des cartes dedans et une paire de lunettes.
Il a expliqué à mon mari que son regard sur l'humanité avait changé depuis qu'il avait eu une crise d'épilepsie dans la rue et qu'on l'avait dépouillé à ce moment-là.

Hier, lundi, une dame a laissé un message sur le répondeur de la librairie. Elle avait retrouvé un sac avec des clefs de voiture, des boucles d'oreilles, un collier,des timbres, des factures de taxi, des stylos, un petit carnet de notes et diverses babioles...
Je n'y croyais pas!

J'ai appris que le même jour, une libraire dans Paris s'était fait voler aussi son sac.

Samedi, ma grand'tante Germaine est morte à l'âge de 100 ans.

Une cliente m'a dit que j'avais un mauvais karma samedi.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Chères libraires,
Ouah, l'inauguration! Comme j'aurais voulu être là! D'autres engagements m'ont éloignée de vos festivités, mais j'ai vu les photos avec envie. Qui donc s'est fait voler son sac ? Maryline ou Corinne ? Votre métier est plein de risques, dites-donc!
Il faut que je passe vous voir, j'ai plein de choses à vous raconter : M. Nyssen m'a envoyé des livres et vous, vous êtes des vraies fées! Je ne vous remercierai jamais assez d'exister.
A bientôt,

Miriem (debout sur ses solides jambes)

Véro a dit…

Heureusement qu'il y a encore des personnes honnêtes et sympathiques pour vous aider à retrouver vos affaires. C'est quand même triste de devoir surveiller son sac tout en discutant avec tous ceux qui viennent partager un moment important de votre librairie.
Une petite pensée bordelaise pour vous deux

Anonyme a dit…

Bonjour, je suis votre progression depuis Montréal Québec. Il ne faut jamais sous-estimé le vol surtout dans une librairie. Je suis aussi libraire de livres d'occasions et de neufs et je fais la location de romans policiers. Ma librairie s'appelle LireLoue.com comme le site web et mon blog est lireloue.blogspot.com. Je vous lis tous les jours et je vous souhaite bonne chance.
Alain

litote en tête a dit…

Miriem, M. Nyssen nous avait chargé de vous remettre un petit mot , il voulait votre adresse pour vous envoyer une petite surprise...mais vous avez repris le contact avec lui.
C'est vraiment adorable de sa part mais vous êtes aussi très charmante et nous sommes contentes que la librairie soit au coeur de votre rencontre.
J'aimerais bien que nous soyons de vraies fées...
A très bientôt!
Co

Véro la bordelaise, merci pour votre petit message.Oui, c'est pénible de craindre d'être volé...mais un voleur contre trois personnes honnêtes dans l'affaire de mon sac volé, c'est plus qu'encourageant et me redonne le sourire.Au fond, je le plains ce voleur!
A bientôt!
Co

Alain, je n'arrive pas à croire que vous lisez chaque jour mon blog depuis Montréal. J'ai lu votre message à haute voix dans la librairie et un client m'a dit qu'Internet était merveilleux pour cela, pour l'absence de frontières et la fenêtre sur le monde entier que cette formidable invention procure.
Je suis bien d'accord.
Bon courage pour votre librairie.Louer des romans policiers est une bonne idée.Jadis, des libraires parisiens pratiquaient le prêt . J'ai laissé un p'tit message sur votre blog.
A bientôt!
Co