20 octobre 2006

Les éditions Homnisphères

Au jeune homme de tout-à-l'heure qui nous le demandait,

nous le disons , redisons , l'écrivons, le clamons, le certifions:
le prix du livre est le même que vous achetiez un livre dans une librairie de quartier, chez votre marchand de journaux ou dans une grande surface dans la limite d'une remise de 5%.
Notre librairie vous propose une carte de fidélité qui vous offre ces 5% rétroactivement. Au bout de 5 achats, on vous calcule 5% sur le total de vos achats à valoir sur votre 6ème achat.
(Il faudrait que le ministère de la culture ou que les syndicats de libraires fassent une campagne d'information. Nous allons finir par l'écrire sur la vitrine , le graver en filigrane dans le verre sécurit)

Nous avons reçu un magnifique cadeau aujourd'hui: Claude Royet-Journoud nous a offert une belle frise en gouache que vous pouvez apercevoir de la grande vitrine. Merci bel ami!

Alain Dichan des éditions Homnisphères est venu nous présenter ses deux derniers livres:
Dominations, Bruce Clarke.c'est le livre d'un artiste-peintre qui résulte de ses interrogations sur les mystifications modernes, sur les dominations orchestrées par une minorité au détriment d'une vaste majorité.
Mongo Beti parle. Testament d'un esprit rebelle. Entretiens avec Ambroise Kom.
Mongo Beti,, écrivain et libre penseur camerounais démontre une dernière fois ses qualités de brillant polémiste en lutte contre le néo colonialisme avec sa franchise radicale légendaire.A lire, le chapitre sur les éditeurs français...

C'est toujours un plaisir pour nous de voir Alain Dichan, de papoter "métier".
Il a qualifié de chronophage le métier que nous exerçons.

Yäel Cange , femme poète,est passée nous informer qu'un colloque aura lieu à la Sorbonne consacré à Edmond Jabès.Elle nous communiquera la date très prochainement.

Le numéro 1 de Tortue magazine est paru. Vous pouvez le voir en train de sécher accroché à des pinces à linge en vitrine. La revue comporte un recto qui est dédié à un auteur , Jérôme Mauche pour commencer et un verso où l'éditeur Bertrand Limbour a son édito .A partir du troisième numéro, on pourra lire des articles ou des chroniques sur la poésie d'aujourd'hui.On a hâte.

Nous avons vendu un deuxième "Andy Wharhol", éditions Taschen, 95 euros.

Chers clients, arrêtez- de divorcer. ( Cinq divorces cette semaine!) Nous sommes peinées aussi.

Je vais continuer la lecture de L'élégance du hérisson, Muriel Barbery, éditions Gallimard. Un régal!

2 commentaires:

Esther a dit…

Ouh là, cet harcèlement des prix plus bas ailleurs m'exaspèrent également. Le pire, c'est lorsqu'après explication, avec texte de loi à l'appui, ils continuent à penser que nous jouons notre rôle de "vendeur" et que nos prix sont plus élévés. Que voulez-vous faire !!!

L'élégance du hérisson est en effet une pure merveille.

litote en tête a dit…

Entièrement d'accord. L'élégance du hérisson est un excellent roman, intelligent , passionnant, bien écrit...Les mots me manquent ce soir, nous sortons de formation à un logiciel de stock.
Suis tête de litote vide ou bizzarement encombrée ce soir!

Quant-aux prix bas, c'est l'époque qui veut ça peut-être. Tout doit être à bas prix ou gratuit, la musique, les journaux, les livres, tout ce qui touche à la culture...

Les syndicats de libraires et le ministère de la Culture devraient "communiquer" sur le prix unique du livre.

Bonne soirée Esther !